Afficher tous les 3 résultats

JBL de sa création à nos jours

Brillant ingénieur mais piètre homme d'affaires, James B. Lansing se retrouve enseveli par les dettes et met fin à ses jours le 24 septembre 1949.

C'est au vice-président William Thomas de se charger de remettre James B. Lansing Sound Incorporated à flot suite à cette rentrée d'argent.

En 1950, Thomas rachète alors la société et en devient unique propriétaire.

Conscient de l'importance du nom de Lansing sur le marché des composants électroniques audio, il lance alors la série Jim Lansing signature regroupant tout le savoir-faire de la marque en matière de design et de conception.

Suite à la demande d'Altec Lansing, William Thomas se voit contraint de changer le nom de la société et James B. Lansing Sound Incorporated devient alors officiellement JBL.

JBL profite pleinement du développement de la hi-fi dans les années 50. L'enceinte Hartsfield, créée par le concepteur industriel William Hartsfield, rencontre alors un franc succès et fait de JBL un des grands noms de hi-fi.

Porté par sa popularité grandissante, la marque commence à travailler avec Capitol Records (label des Beatles et des Beach Boys) sur le développement d'enceintes spécialement conçues pour les studios d'enregistrement.

En résulte le modèle 4320, une enceinte à pavillon équipée d'un haut-parleur de 38 cm à longue excursion qui fera la réputation de JBL dans le monde de la sonorisation et qui donnera naissance à sa division professionnelle à la fin des années 60.

Rachat de JBL par Sidney Harman

Une nouvelle impulsion est donnée à la marque suite à son rachat par Sidney Harman, co-fondateur de Harman Kardon.

Sous la direction de Harman, JBL poursuit dans l'innovation et la conception d'enceintes de qualité en intégrant la technologie de ses moniteurs 4310 et 4311 à l'enceinte JBL L100 pour une utilisation domestique.

Au cours des années 1990, JBL Pro, division spécialisée dans les systèmes de sonorisation, ne cesse d'innover propose ainsi la gamme Array, composée des premières enceintes utilisant des aimants en néodyme dès 1991, le système de sonorisation portable JBL EON en 1995 ou encore le système VerTec Line Array et l'enceinte intelligente EVO contrôlée par DSP (processeur de signal numérique) en 2000. La technologie de pointe mise en oeuvre et la qualité de composition des enceintes JBL leur valent d'être utilisées pour de nombreux évènements majeurs tels que le festival de musique Woodstock 1999, le Super Bowl, la cérémonie des Grammy Awards ou encore la coupe du monde de football de Séoul en 2002.

Au cours des années 2000 JBL s'impose une fois de plus comme fer de lance de l'audio haut de gamme en sortant l'enceinte Everest DD66000 pour fêter les soixante ans de la marque, un modèle trois voies soigneusement développé pendant quatre ans embarquant un double haut parleur de 38 cm délivrant des basses prenantes, des médiums clairs et des aigus précis. Puis, en 2013, JBL présente l'enceinte DD67000, largement remarquée pour ses prestations sonores hors normes. Ce large modèle dont l'apparence élégante et la finition de qualité rappellent le design classique des enceintes JBL, renferme tout le savoir faire de la marque en matière de conception et de technologie. Les nouveaux haut-parleurs 1501AL-2 bénéficient d'un saladier en aluminium moulé ainsi que d'une membrane multicouche pour une grande rigidité et une réponse rapide permettant à la DD67000 de descendre extrêmement bas dans les graves. Le haut-parleur de médiums et le tweeter ne sont bien sur pas en reste et JBL délivre une fois encore une enceinte de prestige, couronnement de plusieurs décennies d'innovations.

JBL Pro présente la gamme SRX800 au salon professionnel de l'industrie musicale NAMM 2015 et marque une fois encore le milieu du son professionnel en délivrant des enceintes puissantes équipées des dernières technologies.

SHOPPING CART

close